Union Sportive Villenavaise Cyclisme
Union Sportive Villenavaise Cyclisme

Presse...

Les favoris de cette 43e Edition !

Article proposé par Quentin Rolland - Publié le 26 mai 2017

Le Tour de Gironde débute demain ! C’est l’occasion de faire le tour des favoris. Quels sont les coureurs en forme en ce moment ? Qui sera à suivre au cours de ces deux étapes très exigeantes ? Si vous vouliez parier, voici les 6 coureurs que nous avons retenus !

 

Tout d’abord, les Français :

 

  • Martial ROMAN, 29 ans, fraichement arrivé dans une équipe Continentale Suisse, Exploit GOOMATH Bikes. Il s’agit bien d’un coureur local. Coureur expérimenté, il a démontré qu’il était en forme en ce moment en s’adjugeant il y a peu le prix des vins Henri VALLOTON. Entouré d’une équipe forte, il aura les moyens de peser sur la course et aura à cœur de briller sur des routes qui lui sont chères. (Info Tour annonce en dernière minute le forfait de l'équipe Suisse...sous réserve de confirmation)

 

  • Marlon GAILLARD, coureur un peu moins expérimenté (21 ans), membre d’une équipe de DN1 (Vendée U), il connaît bien les routes du Sud-Ouest et celles-ci lui réussissent bien. L’an dernier, il avait pris la 8ème place du Tour de Gironde. Cette année, il sera surement à nouveau au rendez-vous, quelques semaines après sa victoire d’étape et au général du Tour de Mareuil – Verteillac – Ribérac.

 

  • Lucas DE ROSSI. Ce jeune coureur (21 ans) a déjà démontré son potentiel cette saison, en s’adjugeant le Grand Prix de la région Provence Alpes Côtes d’Azur. Sortant tout juste d’un Tour de la Bidassoa Espoirs terminé à la 5ème place, il est en grande forme. Ce sera le chef de file de l’équipe de DN3 VC la Pomme Marseille.

 

Ensuite, les coureurs étrangers. Bien que moins nombreux cette année, le niveau n’en sera pas moins relevé, avec du beau monde au départ :

 

  • Kévin SEPULVEDA. 23 ans, Colombien. Comme le révélait notre interview de son directeur sportif, Manoel CASNY, publiée il y a quelque jour, ce coureur, comme son équipe, est un peu l’inconnu du peloton. Il pourrait aussi en être la surprise de cette édition. Révélé l’an dernier par une victoire d’étape sur le Tour du VENEZUELA, qu’il courait en simple amateur, il a cette année rejoint les rangs du Team Massi Kuwait Cycling Project (équipe Continentale), raflant au passage une étape de montagne et le classement général du Tour de la République Dominicaine (2.2). Son potentiel n’est donc pas à démontrer. Mais, habitué aux course d’Amérique du Sud, que donnera-t-il sur sa première course en France ? Il pourrait aussi reporter ses ambitions sur le classement des grimpeurs…

 

  • Daniel LOPEZ. 23 ans, Espagnol. Il fait partie de la grosse équipe de cette édition : Burgos BH. Il est en grande forme cette saison : 8ème de la classique de Almeira (1.1) et 9eme du Tour de la Rioja (1.1) cette saison, avec les meilleurs coureurs mondiaux… Il s’agit là d’un futur grand. La première étape lui correspond bien et il pourrait en profiter pour s’adjuger sa première course par étape UCI… A ses côtés, on retrouve une équipe forte qui connaît bien les routes Girondines.

 

  • Pablo TORRES. 30 ans, Espagnol. C’est le coureur d’expérience de Burgos BH. Il compte déjà deux Top 10 au classement général du Tour de Gironde (2015 et 2016). Il pourrait donc jouer sa carte personnelle sur cette course qu’il connaît bien…

Interview du Team Kowait !

Interview proposé par Quentin Rolland - Publié le 24 mai 2017

Ceux qui se sont penchés sur la liste des équipes du Tour de Gironde 2017 l’ont surement remarqué. C’est la grande inconnue, l’équipe exotique de l’année, le Team Massi Cycling Kowait. Qui est vraiment cette équipe ? Sont-ils Favoris, Outsiders ou sans ambitions pour ce Tour de Gironde ? Pour le savoir, nous avons interviewé Manoel CASNY, le directeur sportif de l’équipe, chargé des courses en Europe.

USVC : Bonjour Manoel, l’équipe est récente (créée en 2015) et encore quasi-inconnue en France. Pouvez-vous nous la présenter ?

M.C. : L’équipe est Continentale UCI, avec une licence au Koweït. Elle a un rôle de formation du cyclisme dans ce pays. Le responsable est Abdulah AL SAMMARY, président de la fédération Koweitienne de cyclisme. On sait que les meilleures courses et coureurs sont en Europe. C’est pourquoi l’équipe y est en grande partie basée. Beaucoup de nos coureurs sont Espagnols. Nous nous imprégnons de la manière de courir en Espagne. La prochaine étape sera la Belgique.

 

USVC : Quelle est votre ambition en Europe ?

M.C. : Le niveau est élevé. Nous travaillons beaucoup mais c’est difficile. Néanmoins, nous avons des Espagnols et Colombiens qui marchent bien. Nous avons notamment Kevin SEPULVEDA (24 ans). Il était amateur l’an dernier et a gagné une étape du Tour du Venezuela. Cette année, il a remporté une étape de montagne et le classement général du Tour de la République Dominicaine (2.2). Nous sommes ici pour apprendre. Après le Tour de Gironde, nous irons courir au Portugal.

 

USVC : Vous avez d’ailleurs mis une grosse équipe sur ce Tour de Gironde, avec SEPULVEDA. Quelle est votre ambition sur la course ?

M.C. : Ce sera difficile, car il y aura de bons coureurs. Kevin SEPULVEDA peut être là. Il y a aussi le classement du meilleur grimpeur, qui peut être un objectif. C’est une belle course, qui permettra de connaître la région, c’est bien pour les coureurs.

 

USVC : Justement, que pensez-vous du parcours ?

M.C. : Les bosses sont un peu courtes pour nos Colombiens. Elles se passent en force. Mais nous essayerons.

Interview de Yoan Vérardo !

Interview proposé par Quentin Rolland - Publié le 23 mai 2017

A quelques jours du départ du Tour de Gironde, nous avons interviewé un coureur local : Yoan VERARDO.

11ème en 2017, le coureur du GSC Blagnac a aussi terminé 2ème du Tour des Landes et du Tour du Lot et Garonne l’an dernier.

Il avait dû déclarer forfait pour le Tour de Gironde à cause d’une clavicule cassée.

USVC : Yoan, après ta désillusion de 2016, dans quel état d’esprit abordes-tu cette édition 2017 ?

  • Ce Tour était mon objectif 2017, mais je me suis cassé la clavicule en mars sur le Tour de Normandie. Je suis donc en moins bonne condition. J’ai repris la saison dernière au Tour du Loiret. Jeudi, je serai à une manche de coupe de France DN (Montbéliard), puis je prendrai l’avion exprès pour venir faire le Tour de Gironde.

USVC : Finalement, c’est le seul Tour où il te manque un gros résultat dans le Sud Ouest ?

  • Je suis en effet souvent présent sur les courses du Sud Ouest. Le Tour de Gironde me convient bien, c’est roulant et usant, avec des bosses courtes qui passent au punch, cela permet d’arriver sans les gros sprinters et je peux faire parler ma bonne pointe de vitesse. J’étais 11ème en 2015, je me suis cassé la clavicule l’an dernier, c’était une désillusion. Cette année également, mais je sens que la forme revient.

USVC : En 2015, tu avais gagné les boucles de l’Essor puis réalisé une très bonne saison, avec une 11ème place, ici, en Gironde. Cette année, tu as à nouveau gagné les boucles de l’Essor. Faut-il y voir un signe ?

  • Après les Boucles de l’Essor, j’ai réalisé un Top 10 en Normandie, avec les pros et deux bonnes manches de coupe de France. Je reviens petit à petit et j’espère faire une bonne fin de saison.

USVC : Blagnac aligne une grosse équipe…

  • C’est une équipe de coureurs non espoirs car ceux-ci sont sur Paris Roubaix espoir. Il n’y a que des coureurs expérimentés.

USVC : Que penses-tu du plateau cette année ?

  • Le niveau a baissé, c’est dommage. Le format de deux jours encourage moins les équipes UCI à se déplacer.

USVC : Que penses-tu du parcours ? Il ne passe qu’à quelques kilomètres de chez toi et emprunte des routes que tu connais bien.

  • Je n’ai pas encore regardé le parcours. Je prends objectif par objectif. Je connais déjà bien toutes ces bosses et j’ai envie de bien faire.

Où se placer sur les parcours du Tour de Gironde ?

Article proposé par Quentin Rolland - Publié le 23 mai 2017

Le Tour de Gironde arrive à grand pas ! Cette année, le parcours reviendra sur des grands classiques, comme les bosses de l’Entre-Deux-Mers et du Sauternais, l’arrivée à Cenon ou celle sur l’avenue des Pyrénées à Villenave d’Ornon.

Envie de ne rien rater du spectacle ? Nous avons soigneusement étudié le parcours pour vous et retenu les meilleurs endroits pour encourager les coureurs !

 

Tout d’abord, voici la sélection pour la journée du samedi 27 mai

1 : l’Union Des Producteurs de Saint-Emilion : Cette année, ce partenaire sera mis à l’honneur ! Pouvoir assister à un départ depuis Saint-Emilion, village classé au patrimoine mondial UNESCO, en fait déjà un emplacement de choix. Mais c’est bien plus que cela qui vous attend, puisqu’après une boucle de quelques kilomètres, les coureurs repasseront à quelques dizaines de mètres de la ligne de départ, pour se disputer le premier point chaud. Un début de course qui s’annonce animé et spectaculaire !

Enfin, pour finir de vous convaincre : après avoir profité de l’atmosphère si particulier de Saint-Emilion, vous n’aurez que quelques dizaines de minute de route pour rallier l’arrivée à Cenon… What else ?

Départ à 12h15, sprint intermédiaire vers 12h44

 

2 : Saint-Hippolyte / Petit Tourmalet : Le premier classement des grimpeurs de ce Tour de Gironde n’est ni le plus long, ni le plus élevé. Mais la côte que les cyclistes girondins nomment « Le petit Tourmalet », commence par un mur de 500 mètres à 11%, le tout dans un paysage grandiose des vignobles de Saint-Emilion. Sans aucun doute, le spectacle sera au rendez-vous !

Le plus : Une fois les coureurs passés, vous aurez le temps de vous rendre à un autre point clé, comme le sprint intermédiaire de Sauveterre de Guyenne, le point chaud de La Sauve ou encore l’arrivée à Cenon (un passage sur la ligne et l’arrivée après un tour de circuit).

Passage prévue vers 12h53. Sauveterre de Guyenne à 14h31.  La Sauve à 15h57 et 1ier passage à Cenon à 17h00.

 

3 : Saint-Germain-de-Grave : Pas de point chaud ou de meilleur grimpeur sur cette commune. Néanmoins, vous y trouverez un point stratégique, au lieudit Cheval Blanc. Les coureurs passeront deux fois en quelques minutes, effectuant entre temps un crochet par Sainte-Croix-du-Mont, avec un GPM au passage. La course promet donc d’être mouvementée et l’endroit est idéal si vous ne se souhaitez pas vous déplacer en voiture entre deux points. Le premier passage se fera depuis Mourens, par la D230 puis la D19, le second, depuis Monprimblanc, par la D120.

Passages vers 14h50 et 15h20.

 

4 : Cenon : On ne présente plus l’arrivée à Cenon, rue du Maréchal FOCH, et ses 800 mètres à 7%. Encore une fois cette année, ce ne sera ni la côte la plus raide, ni la plus longue, mais après la succession de bosses de l’étape, c’est bien là que la victoire va se jouer. L’an dernier, Amund GRONDAHL JANSEN (Team Joker Norvège), en route vers la victoire, avait vu son avance fondre considérablement dès le premier passage à Cenon, pour ne finalement devancer ses poursuivants que de quelques dizaines de secondes. Le public ne s’y trompe pas et vient en nombre chaque année assister aux deux passages de cette côte mythique.

Entrée sur le circuit vers 17 heures.

 

Partie 2 : Dimanche 28 mai

1 : Sauternes / Budos : Après être passé tout près l’an dernier, le Tour de Gironde revient dans les bosses du Sauternais. Pour en profiter au maximum, nous vous conseillons de vous garer sur la D125 entre Sauternes et Bommes, au croisement avec le lieu-dit Bonhommes, au pied de la côte de Sauternes. De là, vous aurez une vue d’ensemble sur l’ascension de ce Grand Prix de la Montagne. Une fois les coureurs passés, vous aurez quelques minutes pour faire les deux kilomètres de la D125 vers Budos, vous amenant directement au pied de la côte suivante. De là, vous pourrez voir les coureurs passer devant le château de Budos (XIVe siècle) et faire de belles photos !

Si vous le souhaitez, vous aurez un peu plus d’une heure pour rallier Villenave d’Ornon avant l’entrée des coureurs sur le circuit final.

Passage à Sauternes vers 14h12 et Bommes 14h23.

 

2 : Villenave d’Ornon : Encore un classique du Tour de Gironde ! Déplacée pour cause de travaux l’an dernier, la traditionnelle arrivée avenue des Pyrénées est de de retour ! Une arrivée de choix pour un sprint massif! Avec deux passages sur le circuit final, cette arrivée est un endroit de choix pour voir la course et les trains de sprinters filer à toute allure !

Entrée sur le circuit vers 15h30.

En bref !

Prochains rendez-vous de l'USVC

25/11 Assemblée Générale USVC

01/10 Tranhumance Urbaine

Facebook

Contact

Union Sportive Villenavaise Cyclisme

27 Rue Claude Debussy
33140 Villenave d'Ornon

Mail: usv-c@orange.fr

Tél: +33 0556871441+33 0556871441

Web site: www.usvc.fr

Web site: www.tgironde.com

Liens

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Site officiel de l'USV Cyclisme.